Rechercher

Les entreprises chinoises en Afrique

Source: CNTV.cn | 07-20-2012 08:55

Taille du texte: T+ | T-  | Email

Voir la vidéo

2 000 entreprises chinoises disposent d’au moins une filiale en Afrique. Elles créent des emplois pour les locaux, mais aussi doivent faire face à la concurrence. On apprend qu'au cours de la 5ème Conférence ministérielle Chine-Afrique, une nouvelle série d’investissments sera lancée dans les 3 années à venir.

Les entreprises chinoises en Afrique

Les entreprises chinoises sont très présentes ces dernières années en Afrique...

Wang Jiaran travaille dans une compagnie de télécommunications depuis presque 20 ans. Maintenant, il s’occupe d’affaires commerciales en Afrique et au Moyen Orient.

Wang Jiaran

Vice-président

ZTE Corporation

"Nous avons commencé à investir en Afrique depuis la fin des années 90. Après notre première filiale en Libye en 1997, nous avons implanté 48 filiales dans 54 pays africains."

M. Wang nous révèle par ailleurs qu’au cours de ces 15 dernières années, son entreprise a offert un emploi à quelque 100 mille Africains. La formation au niveau local ou au siège basé dans la ville de Shenzhen est nécessaire et obligatoire pour les diplômés.

Wang Jiaran

Vice-président

ZTE Corporation

"Je pense que notre salaire joue dans cette approche de séduction. Par exemple, en Ethiopie, le salaire moyen là-bas n’est que 200 dollars américains par mois tandis que nous offrons aux employés mille dollars par mois."

Aujourd’hui, plus de 2 mille entreprises chinoises ont investi en Afrique. Le volume des échanges commerciaux dans les deux sens a atteint à 166, 3 milliards de dollars américains, chiffre record en 2011.

T.G.McIntosh

Vice-président

Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest

"Quand nous parlons d’investissement, d’éducation et des moyens d’aider l’Afrique à sortir de la pauvreté, c’est autant de défis pour nous. Nous acceuillons des pays amicaux afin de partager leurs expériences et techologies. Les entreprises chinoises arrivent en Afrique à ce moment, en gérant notre groupe, nous nous respectons et travaillons ensemble."

Mais des critiques existent, également. Certaines entreprises chinoises se perdent dans une mauvaise compréhension en raison des différences culturelles.

Bian Hongdeng, PDG

Groupe international d’investissement Baobei en Chine

"En raison de leur histoire et d’une éducation de type occidental, le style de vie de nombreux Africains diffère du nôtre. Il nous paraît nécessaire de nous y adapter le plus vite possible. "

Par ailleurs, des experts chinois expliquent qu’une meilleure information sur l’Afrique et le respect des coutumes locales fait partie importante des pratiques de gestion des sociétés chinoises en Afrique.

A la cérémonie d’ouverture de la 5ème Conférence ministérielle Chine-Afrique, le Président chinois Hu Jintao a souligné qu’au cours des 3 années à venir, la Chine investirait dans plus de domaines en Afrique et l’aiderait à s’engager dans la voie du développement durable.

Xue Jingmeng, journaliste

Beijing

"L’avenir de coopération sino-africaine dépend également de la prise de conscience des entreprises chinoises à l’égard des problèmes qui touchent les Africains. En créant des emplois sur le terrain, ces entreprises devraient favoriser la gestion locale afin de parvenir à une situation gagnant-gagnant.Xue Jingmeng, CCTV Beijing. "


Rédacteur: Tao Ruogu