Rechercher

Huawei et ZTE confrontées à des accusations américaines et européennes

Source: CCTV.com | 10-16-2012 09:08

Taille du texte: T+ | T-  | Email

Voir la vidéo

Les malheurs des entreprises chinoises des télécoms, Huawei et ZTE, aux Etats-Unis semblent interminables. Après un rapport du Congrès exhortant les compagnies américaines à ne pas travailler avec Huawei et ZTE, un nouveau rapport du Congrès pourrait donner lieu à une 2ème série d’enquêtes. Autre source de préoccupation pour les 2 entreprises chinoises, les autorités européennes entendent lancer une enquête anti-subvention contre les 2 géants des télécoms.

Huawei et ZTE confrontées à des accusations
américaines et européennes

L’Europe et les Etats-Unis semblent sur le point de retirer les produits chinois télécoms de leurs marchés. Le vice-président de ZTE, Zhu Jinyun, se bat actuellement sur 2 fronts. Alors qu’il assistait à une audience aux Etats-Unis et répondait à une accusation de menace à la sécurité nationale des Etats-Unis, les autorités européennes lançaient leur propre attaque. Elles centrent sur les compagnies chinoises des télécoms, dont ZTE, en les accusant de recevoir de pseudo subventions gouvernementales.

Zhu Jinyun

Vice-président

ZTE

"L’opération de ZTE est entièrement capitalisée. En tant qu’entreprise, lorsque nous avons besoin de liquidités, nous finançons à partir du marché financier, non des subventions du gouvernement. Certains propos des responsables de l’UE ne sont pas vrais. "

En fait, ZTE et son homologue Huawei se sont progressivement étendues en Europe, notamment dans la construction d’un réseau 4G. Comment donc la situation a-t-elle pu se détériorer aussi vite en Europe? Outre les problèmes de sécurité du gouvernement concernant le secteur sensible des télécoms, les compagnies locales des télécoms tentent aussi de faire sortir leurs concurrents chinois du marché.

Tommaso Valletti

Conseiller

UK Ofcom

"J’ai entendu beaucoup de plaintes contre Huawei parce que les gens ont peur, non pas vraiment de choses qu’ils pourraient faire, mais il y a des entreprises particulières qui ont peur de perdre des parts sur le marché. Je pense encore un fois que c’est l’une des choses avancées pour défendre les positions de certains fabricants d’équipements audio."

Pour Tommaso Valletti, les télécoms américaines font pression sur les politiciens dans leurs groupes d’intérêt et influencent les députés pour se débarrasser de la forte concurrence de la Chine. Mais il avertit qu’en définitive, les perdants seraient les consommateurs qui pourraient avoir à accepter des services télécoms beaucoup plus onéreux.


Rédacteur: Jin Wensi