Rechercher

Zone de coopération économique sino-française

Source: CCTV.com | 03-27-2014 11:15

Taille du texte: T+ | T- | Email


C’est donc ce mardi que le président chinois Xi Jinping est arrivé en France à l’occasion d’une visite officielle marquant le 50ème anniversaire des relations diplomatiques entre les 2 nations. Alors que l’économie de l’Hexagone cherche à atteindre la reprise, la Chine pourrait jouer un rôle majeur dans cet objectif. Reportage dans la zone de coopération économique sino-française, en périphérie de Châteauroux.

Les équipements de chantier commencent à arriver. Le projet de construction qui débute annonce la création d’un important centre industriel et technologique dans cette région du centre de la France. Un lieu destiné à encourager les échanges commerciaux entre la France, la Chine mais aussi le reste de l’Europe.

Zone de coopération économique sino-française

Wang Shouyu

Président Zone de coopération économique sino-française

"Lorsque les entreprises chinoises viennent en France, cela signifie qu’elles pénètrent également le marché européen. C’est donc un endroit très attirant pour les investisseurs chinois."

Châteauroux n’est qu’à 2 heures de Paris par le train, une ville bien desservie, facilement accessible et en plein centre de l’Europe. Cependant, cette ancienne localité historique a vu son économie industrielle péricliter. Pour preuve, à Châteauroux, les heures de pointe ne sont pas vraiment synonymes de problèmes de circulation. Ici, on attend donc beaucoup de la collaboration avec les investisseurs chinois.

Olly Barratt Châteauroux

"Sur le site, le calme domine un peu partout. On ne voit, pour le moment, que la belle campagne française. Les travaux ne devraient en effet commencer que le mois prochain. Mais dans une dizaine d’années, ce ne sont pas moins de plusieurs milliers de personnes qui travailleront ici."

La zone de coopération économique sino-française vise, entre autres, les secteurs de l’automobile, l’aéronautique, les technologies de l’information, les énergies, la médecine, mais aussi l’éducation. Elle s’étendra sur 460 hectares... jusqu’au pylone rouge et blanc que l’on voit à l’horizon. La région espère pouvoir se développer grâce à l’investissement chinois. Quant aux entreprises chinoises, elles devraient, grâce à cette voie, atteindre le coeur de l’économie européenne.

Tong Yuxiao

Président directeur général Zone de coopération économique sino-française

"Ce projet est une plate-forme. Cela signifie que nous aiderons à la fois les entreprises chinoises à accéder aux marchés européens, mais aussi les entreprises européennes à pénétrer les marchés asiatiques. Il s’agit donc, je pense, d’une relation gagnant-gagnant."

Ce château sera transformé en hôtel, la zone réunira l’ancien et le moderne. Une particularité, qui, selon les experts financiers correspond parfaitement aux besoins économiques de cette région.

Constanze Picking

Directrice exécutive Dialogue commercial européen chinois

"Pour promouvoir la région, obtenir plus d’innovation, plus de croissance, pour accueillir des investissemnts chinois plus importants. En un mot, pour voir cela comme un premier pas vers la Chine."

Les planificateurs vont également réutiliser une ancienne base militaire, ayant été désafectée. Pour les organisateurs, ce projet est destiné à faire tomber les barrières commerciales. D’ailleurs, en cas de réussite, les avantages qui en découleront seront visibles bien au-delà de cette zone.


Rédacteur: Juliette