Rechercher

Le Taiji au mont Wudang - 7 : L’astrologie

Source: CNTV | 04-20-2011 07:50

Taille du texte: T+ | T-  | Email

 

 

Le 26 octobre 2009 a correspondu au 9ème jour du 9ème mois du calendrier chinois, soit le jour de l’anniversaire de l’Empereur Zhenwu.

Au Palais des Nuages pourpres se tenait une cérémonie solennelle pour fêter l’anniversaire.

Une fillette d’une dizaine d’années regardait avec curiosité la cérémonie. Elle s’appelle Zheng Xiaofei, et c’est la première fois qu’elle assistait à une cérémonie rituelle taoïste si importante.

Aux yeux des profanes, une cérémonie rituelle taoïste est toujours inséparable de la musique et de la danse et les gens admirent la musique mélodieuse et les beaux gestes des danseurs.

Mais pour les fidèles, tout cela a un tout autre sens et représente à la fois la philosophie, l’astrologie et l’étude du Yi Jing, tandis que la cérémonie solennelle comprend presque toutes les sciences de l’antiquité chinoise. Mais aux yeux de Zheng Xiaofei, c’est plutôt un monde mystérieux qui la fascine.

Depuis son enfance, Zheng Xiaofei a eu une santé précaire et souvent malade. C’est pourquoi ses parents l’ont envoyée sur le mont Wudang afin qu’elle puisse y mener une vie simple et tranquille avec les taoïstes.

Une fois arrivée au mont Wudang, elle a fait connaissance avec la petite Du qui a presque le même âge qu’elle. La cérémonie organisée à l’occasion de l’anniversaire de l’Empereur Zhenwu les a émerveillées. Vêtus de robes tissées avec des fils d’or et d’argent, les maîtres taoïstes, en tenant des objets rituels à la main, ont chanté des musiques anciennes et fait des gestes de façon spéciale pour communiquer avec le ciel et la terre. Ce spectacle a beaucoup impressionné les deux jeunes filles, qui dés lors ont souhaité qu’un jour, elles puissent danser aussi devant l’autel. Mais pour Zheng Xiaofei, elle a d’autres ambitions.

Zheng Xiaofei, Taoïste de Wudang

"En ce qui concerne l’astrologie, j’ai connu dès mon enfance le Beidou (la Grande Ourse) parce que chez moi, on a l’habitude de se reposer dans la cour après le dîner pour regarder les étoiles. J’aimais beaucoup compter les étoiles."