Photo

Les trois astronautes de Shenzhou-9 en bonne condition après l´atterrissage

Quatre points à ne pas négliger pour Shenzhou-9

1. Le premier amarrage spatial manipulé à la main

Le premier amarrage spatial manipulé à la main comportera une plus grande chance de réussite, mais sera plus difficile pour les astronautes qui l’effectueront.

2. La première taïkonaute féminine chinoise

La première taïkonaute féminine entrera dans l’espace. « Le programme spatial habité serait un programme incomplet sans la participation d’une femme ».

- Un nouveau module spatial conçu pour les femmes astronautes

3. Un séjour prolongé dans l’espace

3 astronautes devraient y rester entre 10 et 20 jours, la durée la plus longue dans l’histoire du vaisseau spatial Shenzhou.


- L'aérospatiale et la vie courante

4. De nombreuses expériences scientifiques seront menées dans l´espace

De nombreuses expériences scientifiques seront menées par les taïkonautes à l’intérieur du module Tiangong-1 après l’amarrage, pour la première fois dans l’histoire aérospatiale chinoise.

Dongfeng Aerospace

Dongfeng : le symbole aéronautique de la Chine

Le 10 juin 2012, le Centre de lancement des satellites de Jiuquan, dans le Gansu, est également connu en tant que ville de Dongfeng Aerospace, qui est une base des satellites scientifiques, de la technologie des satellites et du lancement des fusées.

Scaphandre chinois

Les trois records du scaphandre chinois

Le fameux scaphandre chinois « Fei Tian Hao » a un poids de 120 kg, et n´a coûté qu´environ 30 millions de yuans, bien moins que les rumeurs l´estimant à 160 millions yuans...


Etape 1 - Envoyer les astronautes chinois dans l’espace

1999 - La Chine a réussi à lancer et à récupérer son premier vaisseau spatial d’essais imitant un vol habité — le Shenzhou 1

6h30, le 20 novembre 1999, un instant gravé dans l´histoire mondiale du vol habité. Il s´agit du premier vol du programme des vaisseaux habités chinois. Shenzhou I, le premier vaisseau spatial inhabité chinois, s´envole du centre de lancement de Jiuquan.

La réussite de Shenzhou I prouve que la Chine a résolu 3 problèmes épineux en matière de technologies des sciences spatiales, à savoir la mise au point d'une fusée porteuse de grande puissance et d'une grande fiablité, la technologie de récupérage de vaisseau spatial et le système de protection pour les vols habités. Le programme chinois des vaisseaux spatiaux chinois a été inclu dans les projets nationaux en 1992. Dans une période relativement courte de 8 ans, la Chine a parcouru ce que les pays occidentaux ont fait pendant 3 ou 4 décennies.

2001 - La Chine a lancé avec succès Shenzhou II

Le 10 janvier 2001, la Chine a lancé avec succès Shenzhou II. Shenzhou II répond aux mêmes exigeances techniques que les vaisseaux habités. Pour la première fois, le vaisseau Shenzhou II a pris à son bord un prototype d´astronaute au lieu d´un animal pour effectuer des tests. Il s´agit d´une première mondiale.

2002 - La Chine a lancé avec succès Shenzhou III

Le 26 mars 2002, la Chine a lancé Shenzhou III. Shenzhou III a amélioré ses fonctions de fuite en cas d´urgence et ses capacités de secours d´urgence. La fiabilité et la sûreté des vols habités sont renforcées.

2002 - La Chine a lancé avec succès Shenzhou IV

Le 30 décembre 2002, la Chine a lancé Shenzhou IV. Avec le lancement de Shenzhou IV, tous les systèmes du vaisseau ont été mis à l´épreuve. Il s´agit donc de la dernière répétition du vol habité chinois.

2003 - Le vaisseau spatial Shenzhou V, premier vaisseau spatial entièrement conçu et fabriqué par la Chine a réussi à envoyer l’astronaute chinois Yang Liwei dans l’espace

A 9h, 15 octobre 2003, la Chine a lancé avec succès Shenzhou V, il s´agit du premier vol habité chinois. Le taïkonaute Yang Liwei est ainsi devenu le premier Chinois à entrer dans l´espace. Le succès de la mission Shenzhou V marque un pas important pour la Chine. Le pays acquiert les technologies élémentaires pour le vol habité. La Chine atteint l´objectif de la première étape du programme chinois des vaisseaux habités.

2005 - La Chine a lancé avec succès Shenzhou VI en emmenant deux taïkonautes chinois

A 17h29, le 12 octobre 2005, le taïkonaute chinois Fei Junlong a ouvert le sas entre le module de retour et le module orbital avec l´aide de son co-équipier Nie Haisheng, il est entré dans le module orbital. La mission Shenzhou VI a duré plusieurs jours avec 2 astronautes à bord. Un autre grand progrès pour la Chine dans sa recherche en sciences spatiales. Shenzhou VI a jeté des bases solides pour la sortie de vaisseau des astronautes, ainsi que pour l´amarrage et la mise en place d´une station spatiale dans le futur.

- Les différences et améliorations survenues entre la mission Shenzhou 5 et la mission Shenzhou 6.

Etape 2 - Régler le problème de l’intersection et du raboutage dans l’espace

2008 - Le 3e vaisseau habité chinois Shenzhou VII a été lancé avec une sortie de l´engin spatial

Le 25 septembre 2008, un jour important dans le programme des vaisseaux spatiaux chinois. Le 3e vaisseau habité chinois a été lancé avec succès avec à son bord 3 astronautes. Le voyage durera 3 jours, avec une sortie de l´engin spatial. Lorsque le taïkonaute Cui Zhigang brandit le drapeau chinois à l´extérieur du vaisseau, des centaines de millions de téléspectateurs chinois sont remplis de fierté à ce moment là.

2011 - Lancement du module spatial Tiangong-Ⅰ

à 9h16 du 29 septembre 2011, heure de Beijing, le premier module laboratoire spatial chinois "Tiangong I" a été lancé avec succès à partir du centre de lancement de satellites de Jiuquan, dans le nord-ouest de la Chine.

2011 - Lancement du vaisseau spatial Shenzhou-8 et son ammarage avec Tiangong-1

Lancé depuis le Centre de lancement de satellites de Jiuquan le 1er novembre, Shenzhou-8 a rencontré Tiangong-1 et s´est amarré deux fois à ce module laboratoire spatial, qui avait été lancé depuis le même site le 29 septembre. La rentrée sans dommage de Shenzhou-8 sur Terre marque la fin de sa mission d´amarrage spatial de 49 jours, ouvrant la voie pour l´établissent d´une station spatiale habitée par la Chine vers 2020.

2012 - Lancements de Shenzhou-9 et Shenzhou-10

La Chine lancera les vaisseaux spatiaux Shenzhou-9 et Shenzhou-10 et procédera à des amarrages spatiaux inhabités et habités entre ceux-ci et l´orbiteur Tiangong-1.

2015 - Lancement des deux laboratoires spatiaux Tiangong 2 et 3

En vertu de ce projet stratégique en trois étapes, les deux laboratoires spatiaux Tiangong 2 et 3 viendront compléter les différentes missions d´avancées technologiques. Tiangong 2 mènera des expériences d´observation de la Terre et mettra en application les sciences connues de la physique spatiale au moyen de nouvelles technologies. Tiangong 3 réalisera des expériences de stationnement en orbite et effectuera des recherches sur la technologie de vaisseau porteur plus économique et plus sûre.

Message

Meilleurs vœux aux taïkonautex pour cette mission! Merci de votre participation !

Anonymous