Assurer la sécurité alimentaire en Chine

L´utilisation interdite des additifs alimentaires

Le ministère chinois de la Santé (MCS) a publié en 2011 quatre règlements sur la sécurité alimentaire. Ceux-ci concernent les additifs alimentaires, les étiquettes des produits alimentaires, les produits au miel et les limites de mycotoxines dans les aliments.

Liste noire de 151 substances interdites

La Chine a publié une liste noire de 151 substances interdites ou susceptibles d´être trop utilisées dans les aliments et les engrais ces neuf dernières années, selon les données publiées par le Comité de la Sécurité alimentaire du Conseil des Affaires d´Etat (gouvernement chinois).

Nouvelles rassurantes de la fabrication des biberons produits

A compter du premier juin 2011, le bisphénol A, ou BPA, ne sera plus utilisé dans la fabrication des biberons produits en Chine. Une annonce du ministère de la Santé qui a interdit l´usage d´un constituant chimique utilisé au cours des étapes de fabrication des biberons produits.

L’inquiétude des résidus de pesticide

Les résidus de pesticide sur les légumes ont suscité l’inquiétude des consommateurs sur la sécurité alimentaire. C’est un problème auquel le gouvernement attache une grande importance également.
Le pays a lancé au mois de juin 2012 une nouvelle plate forme pour contrôler la qualité et la sécurité de ses produits agro-alimentaires. Le travail de contrôle était fait à la main, mais maintenant c’est contrôlé par ordinateurs. Cela économise beaucoup de temps et d’énergie.

Un nouveau projet qui classe les restaurants et les cafétérias

L’Administration nationale de Supervision sur l’alimentation et des médicaments a introduit un nouveau projet qui classe les restaurants et les cafétérias du pays en fonction de leur niveau de sécurité alimentaire. A part les étoiles du Michelin, dorénavant, vous pourrez également vouloir chercher un "visage souriant", dans votre restaurant local.

Sécurité des produits laitiers

La sécurité des produits laitiers est un sujet chaud depuis quelques années. L´Administration générale de surveillance de la qualité, de l´inspection et de la quarantaine a rendu publics deux projets de régulation de la production du secteur, avec une attention particulière aux formules pour bébés.

Lutte contre l´utilisation illégale d´additifs dans l´alimentation porcine

Le clenbutérol est un additif chimique administré aux porcs pour stopper l´accumulation de graisse. Son utilisation est interdite en Chine, car il est nocif pour l´homme. Le ministère chinois de l´Agriculture a annoncé lundi le lancement d´une campagne d´un an pour lutter contre l´utilisation illégale d´additifs dans l´alimentation porcine qui se sont avérés toxiques pour l´homme.

Ecoutent ce qu'ils disent...

Li Keqiang, vice-Premier ministre chinois

Li Keqiang a demandé instamment l´adoption de sanctions strictes et sévères contre les infractions à la sécurité alimentaire, afin de prévenir les violations de la manière la plus efficace.

Chen Xiaohong, vice-ministre de la ministère de la Santé

"Nous avons établi à l’heure d’aujourd’hui 1200 stations de surveillance de la sécurité alimentaire dans le pays. Elles couvrent 100% des régions et provinces, 73% des villes et 25% des comtés. Nous avons également mis en place huit laboratoires nationaux pour contrôler les additifs alimentaires illégaux, les toxines fongiques, les résidus de pesticides, les résidus de drogues vétérinaires et d’autres éléments toxiques."

Nan Qingxian, professeur de l´Université de l’agriculture de Chine

" Le problème de la sécurité des produits alimentaires est commun dans le monde. Il existe aussi en Chine. Au présent, pour résoudre le problème, il faut que le gouvernement rédige de nouvelles mesures efficaces et renforce l’exécution de la loi. Je suis convaincu que la situation en matière de sécurité alimentaire connaîtra un grand essor d’ici 2015. "

Sun Yu, contrôleur de sécurité alimentaire

"La mise en pratique de cet instrument de test aide beaucoup pour assurer la sécurité alimentaire, et la santé des consommateurs. Nous effectuons le test au moins deux fois par semaine, et vérifions neuf échantillons à chaque fois."

Zhao Xiaofei, habitant de Beijing

"Nous n’utilisons jamais d’engrais chimique. Les légumes qui poussent ici sont propres à la consommation. Nous ramassons le concombre, et nous le mangeons juste après l’avoir lavé."

Ngozi Okonjo-Iweala, directeur opérationnel de la Banque mondiale

" Tout d´abord, le premier moyen est d´améliorer la transparence de l´information sur les marchés alimentaires. Souvent, il y a un excès d´aliments produits dans le pays, et qui peuvent être distribués vers un autre, mais nous ne disposons tout juste pas de cette information. Nous avons également besoin d´aider les agriculteurs avec de meilleures prévisions. Nous devons les aider avec un meilleur stockage et des systèmes de distribution améliorés.

Un plan sur cinq ans visant à améliorer la sécurité alimentaire

La Chine a publié en juin 2012 un plan sur cinq ans pour améliorer les réglementations de la sécurité alimentaire dans ce qui figure parmi les derniers efforts en date du pays pour répondre aux préoccupations relatives à la sécurité alimentaire.

Le gouvernement améliorera les normes nationales de sécurité alimentaire en actualisant les normes obsolètes, en examinant et abolissant toutes les normes contradictoires ou qui se chevauchent ainsi qu´en élaborant de nouvelles réglementations...

Selon le plan, 14 départements du gouvernement, dont le ministère de la Santé, le ministère des Sciences et des Technologies ainsi que le ministère de l´Agriculture, vont se coordonner pour achever la refonte des normes existantes d´ici 2015...